Généralités sur les Celtes [I]

Publié le par Trøll





Les Origines.

La presqu'île habitée aujourd'hui par les Bretons à l'extremité de l'Europe occidentale était connue autrefois sous le nom d'Armorique, << Pays du bord de la mer >>.
Les premières manifestations de la vie humaine en Armorique datent de l'époque paléolithique {Fouilles du Mont-dol}. On a trouvé des traces humaines dans l'île Téviec {ère mésolithique}. Les hommes qui ont dressé les mégalithes { menhirs, dolmens ou cromlechs} vivaient aux environs de 2000 av Jc. Ils possédaient des armes de bronze et imposèrent leur domination sur tout l'occident, jusqu'au jour où les Celtes qui occupaient l'Europe Centrale partirenet à la conquête des terres avoisinant la Baltique, la mer du Nord, la Grande Bretagne et l'Irlande.
On ignore le nom des populations primitives qui ne connaissaient que les armes de pierre, elles ont laissé peu de traces de leur séjour.


Les celtes.

Au VI siècle av JC, l'arrivée des celtes inaugure la transition de la préhistoire à l'histoire dans les fastes de la péninsule et confère à celle-ci un état civil. Nous voyons ses peuplades affiliées à la puissante << confédération armoricaine>> qui embrassait tout le nord ouest de la Gaule.

La vie chez les celtes.

" La tribu constitue dans la société celtique le groupement à cellules qui représente la première unité sociale se suffisant à elles-mêmes."
La tribu, c'est la Tuath des Irlandais, le Pagus des Commentaires de César. On y retrouve aucune intervention d'un Etatt, ni dans l'administration, ni dans les transactions, ni dans les châtiments. Les membres sont putativement parents. Descendants d'un même ancêtre, ils sont solidaires et vivent sur le même sol. La descendance est indiquée par un nom qui est un gentilice ou un collectif. D'une façon générale, il est permis de penser que l'installation sur un sol quelque soit le tassement de la population ont dû rendre fixe l'organistion de la tribu et permettre à des éléments étrangers par le sang de s'implanter aux dépens de la parenté.
Lorsque les familles historiques de race royale en ligne collatérale se perpétuaient, et devenaient le noyau d'un tribu, elles formaient un clan. Les clans pouvaient grouper des familles ou des tribus, ou exister à l'intétieur des tribus. Bien qu'ils n'aient eu aucun droit particulier en dehors de ceux de la tribu ou de la famille, ils ont contribués à donner à l'une ou à l'autre des traits paticuliers, un idéal commun qui se manifestait dans le goût des couleurs, des emblèmes et des blasons. L'association  des druides était elle même un clan ou un groupe de clans transformés en société secrète.


Organisation Politique.

Dans la société celtique, l'Etat est toujours resté assez rudimentaire. En Irlande, il existait une sorte de féodalité qui comprenait toute une hierarchie de chefs, échelonée depuis le roi de la tribu jusqu'au roi suprême. Les celtes avient cependant une haute idée de la dignité royale, non au point de vue politique proprement dit mais au point de vue moral. le roi était l'incarnation de la loyauté, de l'équité, de la fidélité aux lois, de la science et de la pondération. Sa personne était sacrée. On lui prétait une puissance magique qui dépassait de beaucoup son pouvoir temporel. Un bon roi était en relation directe avec l'ordre de la nature. Ses mouvements étaient liés à ceux du soleil. Il répondait sur sa tête des succès attendus de lui, et on verra de ces rois se donner la mort après une défaite militaire.
La dignité royale avec son caractère patriarcal s'est maintenue en Irlande et en Grande-Bretagne. Il n'en fut pas de même en Gaule où la royauté était sur son déclin au moment de la conquête romaine. Les chefs de famille, les patricien l'avaient combattue. Néanmoins à cette époque on constate un effort chez les Gaulois pour reconstituer une nouvelle royauté.
Pour éviter l'anarchie, les chefs Gaulois avaient établi des magistrats appelés Vergobret {Vergo=efficace & brette =jugement} auxquels étaient conférés des pouvoirs assez étendus.
Les Celtes n'avaient pas d'armée permanente. En temps de guerre, la cavalerie était formée de nobles dont les serviteurs étaient à pied. Le reste de la troupe marchait à pied par pagi, sous la direction de chefs naturels.
Chez les Celtes insulaires, les chefs ne se séparaient pas de leur troupe pour former une cavalerie, mais tous combattaient par tribus ou par clans sous leurs emblèmes et enseignes.



[ Sources: Anthologie de la Bretagne par Anatole le Braz et Histoire de Bretagne par l'Abbé Henri Poisson. ]

[NB: Cet article est issu de mon blog précédent, hébergé sur une Platforme peu recommandable.. Ayant passé un certain temps à tout rédiger et taper, je préfère les conserver  ici  (:  ]

Publié dans Civilisation celtique

Commenter cet article

May 11/05/2010 21:07


Ton blog est génial.
J'en ai appris beaucoup grâce à toi.
Continue j'adore =)
May


tof 25/04/2008 22:18

Déjà lu mais je poste quand même :p